Home A la une PRÉSIDENTIELLE 2019 MAYACINE NDIAYE PRÉSIDENT DU MOUVEMENT GÉNÉRATION ÉMERGENTE...

PRÉSIDENTIELLE 2019 MAYACINE NDIAYE PRÉSIDENT DU MOUVEMENT GÉNÉRATION ÉMERGENTE » LE PARRAINAGE EST UNE PROCÉDURE NORMALE POUR METTRE LES CANDIDATS AU MÊME PIED D’ÉGALITÉ »

167
0
Partager
PRÉSIDENTIELLE  2019
MAYACINE  NDIAYE  président du Mouvement génération émergente
 » Le parrainage est une procédure normale pour mettre les candidats au même pied d’égalité »
Le débat sur le parrainage continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive . La dernière déclaration en date est celle de M.. Mayacine Ndiaye président du mouvement de la génération qui estime que c’est une procédure normale , une avancée dans le renforcement des acquis démocratiques et le Sénégal ne peut pas rater le train de l’histoire
 » le parrainage est une procédure normale pour mettre tous candidats au même pied d’égalité  » a déclaré ce mardi 17 avril 2018 à Dakar M. Mayacine Ndiaye président du MGE . Poursuivant ses propos il estime que cet exercice  est une procédure par laquelle les candidats à l’élection Présidentielle 2019  doivent au moins avoir 1°/° de signatures sur les 6 millions d’électeurs. En outre, Un candidat à cette élection ne peut concourir au scrutin que si un nombre suffisant d’électeurs l’ont ainsi parrainé.Ce qui met tout le monde sur le même pied d’égalité .Pour M. Ndiaye Ce dispositif n’est pas une innovation et ne doit pas poser de problème dans la mesure où il fait partie intégrante du catalogue politique sénégalais depuis 1992. En effet, La seule nouveauté réside dans le fait qu’il ne va pas seulement concerner les indépendants mais sera élargi pour tous les candidats à l’élection présidentielle du 24 février 2019.

Pour le président du mouvement ,l’ambition est d’instituer un mécanisme juridique de filtrage des candidatures à la présidentielle et lutter contre les candidatures fantaisistes qui n’ont ni programme, ni ambition valable pour diriger le Sénégal.

 A l’en croire ,cette modernisation de l’espace politique sénégalais  va permettre à notre pays de souffler une nouvelle ère de la démocratie car les élections législatives ont montré une indignation généralisé avec la présence de 47 listes et a coûté plus de 18 milliards au contribuable sénégalais.

A l’endroit de l’opposition, il l’accuse de vouloir  faire la sourde oreille et essayé de semer le désordre  dans le pays avec cette loi alors qu’ils étaient tous présent à la rencontre  du jeudi 16 juin au mercredi 3 Août 2016 dans la Salle de conférences de la Direction générale des Election pour discuter les 12 recommandations de la Commission technique de Revue du Code électoral dont le parrainage était un des recommandations. La rencontre était présidée par la Cena,le Cnre,le Cese, l’onp …donc ils avaient largement accepté les dispositifs et le mode d’élection de la présidentielle. Pour rappel, le jeudi 9 juin 2016, à l’Hôtel Ngor Diarama, une rencontre de concertation  entre le ministre de l’interieur de l’époque Abdoulay Daouda Diallo  et les représentants des Partis politiques légalement constitués avaient été recommandé poursuit t-il
Pour terminer , Mayacine Ndiaye soutient  qu’un candidat  à l’élection présidentielle  qui n’est pas capable d’avoir 65.000 signatures ne mérite pas qu’on imprime pour lui 7 millions de bulletins de vote.

Donner une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here