Home A la une Realpolitik : Sonko ravit la vedette à Idy

Realpolitik : Sonko ravit la vedette à Idy

50
0
Partager

A la lumière de la recomposition politique qui se poursuit au sein du landerneau politique national, force est de constater que deux figures emblématiques se détachent du lot des  leaders de l’opposition. Il s’agit de Sonko et d’Idrissa Seck. Deux « Mohicans »  aux cursus politiques opposés.

Ils  ont de commun leur posture d’homme politique invétéré, mais ils ont  de différent, leurs cursus intellectuels et politiques. Il s’agit en l’occurrence d’Idrissa Seck et d’Ousmane Sonko   themself. Deux leaders  engagés que les événements politiques  sont arrivés à forger sous les yeux des sénégalais. Idy a été ministre, premier ministre et candidat à la présidentielle de 2007.Un parcours exemplaire qui a été surtout fragilisé par son incarcération tributaire des surfacturations dont on l’accusait dans le cadre des chantiers de Thiès. En outre, ses accointances d’avec son mentor de l’époque ont surtout eu l’heur de corser  sa précarité politique du coté de l’opinion. Des ratés qui lui ont valu de trainer les pieds depuis lors. Mais aujourd’hui, l’ancien maire de Thiès a renait de ses cendres au gré des circonstances qui lui apparaissent de plus en plus favorables. Ousmane Sonko, d’abord considéré comme un tribun hors norme, a su se frayer un chemin sinueux qui l’aura mené au boulevard des « grands ». En effet Inspecteur principal des impôts et domaines qui a osé mettre le doigt là où ça fait mal à l’assemblée nationale, Sonko, n’en est pas moins un iconoclaste en matière politique. Ayant- traité l’Institution parlementaire de « délinquant fiscal »  répugnant  payer ses impôts, le jeune Inspecteur  fut congédié par décret présidentiel. Victimaire d’une situation qu’il a crée, son nom s’agitait ainsi sur tous les lèvres. Il créa le Parti patriotique du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF).Un parti qui gravit vite les échelons de la notoriété au point de lui offrir un siège de député lors des élections législatives dernières. Aujourd’hui, Sonko reste toujours adossé à l’éthique et à la performance dans les actes de gouvernance. Comparait à Idy, on note une différence notoire entre les deux. Idy est pétri d’expériences alors que le leader de PASTEF est à son baptême de feu. Mais comme les sénégalais recherchent de plus en plus du « sang neuf » en matière de leadership, Sonko pourrait bien  lui ravir la vedette en 2019.Mais Idy qui est arrivé à la croisée des chemins ne se laissera certainement pas éblouir par le député Sonko.

Donner une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here