Home A la une Patrice Evra mis à pied par l’OM après son coup de pied...

Patrice Evra mis à pied par l’OM après son coup de pied à un supporter marseillais

190
0
Partager

La sanction n’a pas tardé. Ce vendredi 3 novembre, l’Olympique de Marseille a décidé de suspendre avec « effet immédiat » Patrice Evra, après que ce dernier a donné un coup de pied à un supporter avant le match entre le club marseillais et Guimaraes la veille.

Dans un communiqué, le club précise que le joueur a été reçu par le président de l’OM, Jacques-Henri Eyraud, qui l’a informé de la sanction et lui a signifié sa convocation « à un entretien préalable à une éventuelle sanction disciplinaire. »

Le club précise cependant que l’enquête interne a permis de mettre en avant le « comportement inacceptable de la part d’une poignée de provocateurs », qui ont proféré à l’encontre du joueur « des injures haineuses particulièrement graves » pendant l’échauffement. Toutefois, « en tant que joueur professionnel et expérimenté, Patrice Evra ne pouvait y répondre d’une manière aussi inappropriée », souligne le communiqué.

Le joueur connaissait déjà un début de saison compliqué, relégué la plupart du temps sur le banc de touche. Et si l’on se fie aux précédents, l’ancien capitaine des Bleus pourrait en effet écoper d’une suspension assez longue pour l’empêcher de terminer l’exercice en cours. Pour des faits similaires, en 1995, Eric Cantona avait été suspendu huit mois – du 25 janvier au 1er octobre – par la fédération anglaise.

L’UEFA rendra une décision disciplinaire le 10 novembre à l’encontre du joueur qui a réussi l’exploit de prendre un carton rouge avant le début de la rencontre et est donc automatiquement suspendu pour le prochain match de Coupe d’Europe.

Evra « doit tenir ses nerfs, c’est tout ce que je peux dire », avait reconnu Rudi Garcia, l’entraîneur de l’OM, à l’issue du match perdu 1-0. « Patrice Evra est un joueur expérimenté, il ne peut pas se permettre de répondre, quand bien même ce qui s’est passé est inacceptable ». Le technicien avait malgré tout temporisé: « Je vais regarder ce qui s’est passé, je vais discuter, j’ai pris quelque informations, je n’ai rien vu, j’étais dans le vestiaire ».

Rudi Garcia doit s’exprimer devant les journalistes samedi après-midi lors de la traditionnelle conférence de presse avant la réception de Caen en Championnat, dimanche. « Qu’un joueur pète les plombs, c’est un épiphénomène », juge pour sa part Philippe Piat, le président du syndicat des joueurs professionnels (UNFP), qui pointe d’abord du doigt « le comportement de certains supporters, des énergumènes avinés ».

BN

Donner une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here