Home A la une «UN RESPONSABLE, UN POSTE» : MACKY SALL MET FIN AU CUMUL DE...

«UN RESPONSABLE, UN POSTE» : MACKY SALL MET FIN AU CUMUL DE FONCTIONS.

39
0
Partager

L’édition de ce samedi de Sud Quotidien nous informe que le président Macky Sall compte mettre fin au cumul de fonctions pour servir le maximum de responsables de Benno bokk yakaar.

« Selon des sources dignes de foi, le Chef de l’Etat qui cherche à «caser» une clientèle politique de plus en plus grandissante avec le passage de la coalition Benno Bokk Yaakaar en une sorte de grande Majorité Présidentielle n’a autre solution que d’user de ce…stratagème », écrit le quotidien dakarois. « Faites vos choix ! Voulez-vous être député, ministre, maire, président de Conseil départemental, directeur général ou PCA ? Les responsables politiques de la majorité présidentielle devraient être appelés prochainement à y répondre. Ou du moins, si le Président de la République venait à concrétiser cette idée consistant à mettre un terme définitivement au cumul des mandats ou/et postes. Selon des sources dignes de foi et généralement bien informées, contactées par Sud Quotidien, Macky Sall qui entend marquer son quinquennat tout en conservant sa coalition devenue Majorité présidentielle, se pencherait sur un postulat : «un responsable, un poste» pour pouvoir servir tout son monde. «Les gens font preuve de gourmandise. Mais en un certain moment donné, il faut faire un choix. Soit, on est ministre ou maire. Mais occuper les deux postes alors que d’autres responsables frappent à la porte, ce ne fait qu’amplifier les frustrations», confie une source de Sud Quotidien. Selon Sud, Macky Sall y voit un « moyen de freiner les appétits sur Dakar ». Comment ? « Le président de la République ne cacherait pas son souhait de faire basculer la capitale sénégalaise dans l’escarcelle de l’APR. Après les défaites de 2014 et 2017, il voudrait prendre sa revanche, parce que Macky Sall est le seul président de la République dont un membre de son parti n’a pas encore eu la chance de siéger à l’hôtel de ville de Dakar. Pour y arriver, ce ne sont pas des candidats qui lui manquent. Certains ont déjà déclaré leur amour à la capitale. C’est le cas du bouillant et imprévisible, Moustapha Cissé Lô, qui a déjà signifié d’ailleurs, qu’avec ou sans l’APR, il sera candidat pour la mairie. Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé et maire de Yoff, qui est le seul à avoir tenu tête à l’ouragan Taxawu Ndakaru, sous l’impulsion de Khalifa Ababacar Sall, ne cracherait pas non plus sur cette mairie au budget alléchant. Mais aussi et surtout qui est vue comme un tremplin pour la future bataille de la succession de Macky Sall en 2024. Quid d’Amadou Bâ ? L’argentier de l’Etat ne fait aucune déclaration, mais, il lui est attribué toutes sortes d’ambitions, les unes plus loufoques que les autres. Mais, sa conquête des Parcelles Assainies, son rôle dans la «remontada» pour la reprise de Dakar, lors des Législatives où il a été désigné tête de liste, feraient de lui, un candidat sérieux pour devenir le premier maire APR de Dakar. Toutefois, de ses ambitions occultes ou manifestement déclarées, il faudra choisir entre un juteux et prestigieux poste de ministre et un fauteuil de l’exécutif local. Fût-il celui de Dakar ? », Détaille Sud Quotidien.

Donner une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here