Home A la une Procés Ngakka Blindé: Les motifs d’un renvoi à la chambre correctionelle

Procés Ngakka Blindé: Les motifs d’un renvoi à la chambre correctionelle

38
0
Partager

Le procès du rappeur Ngakka Blindé qui s’est ouvert, ce mardi, à la chambre criminelle du Tribunal de Dakar est renvoyé au 18 septembre par la présence d’une nouvelle loi entrée en vigueur depuis le 14 Mai 2018.

Le procès du rappeur de la banlieue, baba ndiaye (Ngakka Blindé) et  Khadim thiam est renvoyé au 18 septembre 2018. Cela fait suite à la demande du procureur qui déclare incompétente la chambre criminelle et ordonne le jugement à la chambre correctionnelle. Poursuivant, Saliou Ngom précise que depuis le 14 mai 2018, l’article 119 du code pénal est abrogé par la nouvelle loi 10 2018 qui est plus douce . Après les réactions des avocats de la défense qui jugent que  » Le ministère publique s’est lourdement trompé », et qu’il a attendu longtemps pour soulever cette remarque, le juge a préféré surseoir l’audience.

Face à ces nouvelles dispositions, le procès a été renvoyé jusqu’au 18 Septembre par le juge à la demande du parquet.

Donner une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here