Home A la une Irrecevabilité de la candidature de Karim Wade : Le Pds parle de...

Irrecevabilité de la candidature de Karim Wade : Le Pds parle de déclaration de guerre et « bousille » Macky

53
0
Partager

Le Parti démocratique Sénégalais (Pds) dénonce les propos « irresponsables » du ministre de la justice Ismaila Madior Fall qui avait, lors de l’émission Quartier général dont il était l’invité ce samedi, déclaré la candidature à l’élection présidentielle de Karim Wade, investi par Abdoulaye Wade et Cie, irrecevable. En effet, selon Oumar Sarr et Cie, ces propos du ministre de la justice, préparant l’opinion à une forfaiture de juges aux ordres, constituent pour leur parti une inacceptable ingérence dans le fonctionnement de la justice. Ce n’est pas pour rien que le Ministre est, selon Me Abdoulaye Wade et ses poulains, aujourd’hui encarté Apr et cherche vainement une base politique dans la ville de Rufisque. « Nous prenons ces propos pour ce qu’ils sont, c’est à dire une déclaration de guerre et une tentative de la part de Macky Sall et de tous ceux qui sont à sa solde pour organiser une compétition sur mesure en en excluant les candidats qu’ils veulent et une partie significative des électeurs, notamment tous les jeunes qui viennent de s’inscrire », soutient le Pds qui dit réaffirmer solennellement que rien, ni dans la Constitution ni dans aucune autre loi, n’interdit à leur candidat de se présenter à la prochaine élection présidentielle et encore « moins un jugement dicté par Macky Sall qui viole l’ordre public international. » En effet, le Parti démocratique sénégalais dit s’opposer de la façon la plus ferme à ce que Macky Sall obtienne ce qu’il n’a pu obtenir par une Crei, « pourtant aux ordres, qui n’a pas osé suivre le procureur spécial qui a requis vainement que notre candidat Karim Wade soit privé de ses droits civiques et politiques. » Poursuivant, le Pds dit mettre en garde toute personne ou groupe de personnes qui tenterait d’exclure leur candidat Karim Wade de la prochaine élection présidentielle. Car, il appartient, selon eux, au peuple, au nom de qui la justice est rendue, et qui, seul, a la légitimité de choisir le prochain président de la république. « Toute tentative de priver le peuple de ce droit sera considérée comme une trahison et le Pds se réservera le droit de débusquer les traîtres pour leur réserver le sort qu’ils méritent », concluent Oumar Sarr et Cie

Donner une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here