Home A la une Expropriations Foncières : Rufisque Annonce Une Série De Plaintes

Expropriations Foncières : Rufisque Annonce Une Série De Plaintes

225
0
Partager

Le département de Rufisque est l’épicentre des litiges fonciers au Sénégal. Seule localité de la région disposant de réserves de terres, ses populations sont, aujourd’hui, confrontées à des expropriations, avec les nombreux projets étatiques et immobiliers privés en cours de réalisation. Une situation incommode pour ses habitants, désormais constitués en collectif pour saisir la justice contre les expropriations dont ils sont victimes.

Les populations du département de Rufisque en ont ras-le-bol d’être tout le temps victimes d’expropriations foncières. D’où la mise sur pied d’un collectif des acteurs non étatiques, pour la défense des intérêts des attributaires de parcelles et de terres et héritiers du foncier dans le département de Rufisque. Sur initiative d’Ousmane François Guèye dit Goudia, le collectif entend déposer une série de plaintes afin que l’injustice subie soit réparée. En conférence de presse, samedi dernier à la salle des fêtes, ils ont dénoncé une série de détournements de biens appartenant à la collectivité léboue rufisquoise.

Mamadou Diop Thione, conseiller économique et social et membre du collectif, soutient que depuis fort longtemps, les familles lébous du département sont victimes d’escroqueries foncières. « Il y a une confiscation de l’héritage de toutes les familles lébous inscrit dans l’histoire du foncier, de 1932 à nos jours. Aucune des réformes successives, de Senghor jusqu’à nos jours, ne nous a privés de nos biens. Mais on a constaté un scénario de fraudes bien structurées, des escrocs fonciers, en collaboration avec une certaine administration, pour falsifier, détourner en faux et usage de faux tous les registres de Rufisque pour les mettre en mutation directe à Pikine », révèle-t-il.

Une situation qui n’honore pas le Sénégal, d’après lui. Dès lors, renchérit le conseiller économique et social, « nous voulons aujourd’hui, avec l’émergence du pôle de Diamniadio, demander à monsieur le président de la République, autant pour protéger son investissement que pour protéger les biens des autres, d’attribuer nos terres aux familles ayants-droit ».

Aux dégâts du pôle urbain sur les biens fonciers des populations s’ajoutent, selon Mamadou Diop Thioune, « des lotissements à Rufisque de parcelles vendues par le maire de Bambilor, en plus de l’expropriation de terrains à Bargny, avec l’implantation de la centrale à charbon ». Face à cette série d’injustices, le collectif demande une adhésion populaire, afin de mettre un terme aux injustices. « Nous devons former un bloc et dénoncer ces agissements, avant qu’il ne soit trop tard. Car, nous n’avons que nos terres et nous, Lébous, sommes les propriétaires de Rufisque. Nous ne devons laisser prendre ce qui nous appartient sans agir. »

(Source : EnquêtePLus)

Par BN

Donner une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here