Home A la une COMMISSION AD HOC – Niasse va mettre un terme à l’absentéisme parlementaire

COMMISSION AD HOC – Niasse va mettre un terme à l’absentéisme parlementaire

147
0
Partager

Serait-ce un début de solution à l’absentéisme parlementaire fortement décrié lors de la législature sortante? Nouvellement réinstallé dans ses fonctions de président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse a prêté une oreille attentive à cette aspiration des populations.

« Il arrive que des députés s’absentent des réunions des commissions permanentes, et aussi des séances plénières, de manière répétée voire  constante. Ces absences, de manière évidente, portent préjudice au fonctionnement de l’Institution, avec, comme conséquence, que les députés les plus assidus aux travaux de l’Assemblée fassent le travail des absents », fera constater, dans son discours lu devant les députés, le président Moustapha Niasse, à l’installation, jeudi, de la 13e législature.

Pour y remédier, il insiste sur le respect du règlement intérieur de l’Assemblée, une manière implicite de reconnaître que tel n’était pas le cas pour la précédente législature. « Le règlement intérieur règle la question de ces absences. Si le député accepte de se soumettre, volontairement, à ce que doit lui dicter sa conscience en termes de devoirs vis-à-vis de l’Institution, cette question peut trouver sa solution à travers une autodiscipline rigoureuse », renchérit-il dans le document dont copie est parvenue à la rédaction de Seneweb.

« Parallèlement, il est important d’appliquer les principes et les procédures qui figurent dans le règlement intérieur. Une commission ad hoc sera proposée, telle que prévue par les textes, pour prendre en charge ce dossier de l’absentéisme de certains députés. Elle proposera, au terme de ses travaux, des mesures pratiques destinées à mettre fin à ce phénomène », décrète Moustapha Niasse.

(Source : Seneweb)

Par BN

Donner une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here