Home A la une Le film « Félicité » d’Alain Gomis sera projeté en « avant première nationale », mardi.

Le film « Félicité » d’Alain Gomis sera projeté en « avant première nationale », mardi.

124
0
Partager

Le film « Félicité », du réalisateur franco-sénégalais Alain Gomis, sera projeté en « avant-première nationale », mardi, à 19 heures, au Théâtre national Daniel-Sorano de Dakar, a annoncé à l’APS le directeur de la cinématographie, au ministère sénégalais de la Culture et de la Communication, Hugues Diaz.

La projection de ce film, qui a reçu l’Etalon d’Or de Yennenga au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), aura lieu en présence d’Alain Gomis, selon M. Diaz.

Gomis est lauréat du Grand Prix du jury du Festival international de Berlin (Berlinale), en février dernier, avec le même film, dont la projection de mardi sera assurée par « Cinékap », le coproducteur sénégalais de « Félicité ».

Félicité est une femme libre et fière, qu’incarne la Congolaise Véro Tshanda Beya.

Elle est chanteuse le soir, dans un bar de Kinshasa. Sa vie bascule quand Samo (Gaétan Claudia), son fils de 14 ans, est victime d’un accident de moto.

Ce fait est, pour elle, le point de départ d’une course contre la montre dans les rues de Kinshasa, pour le sauver. Ce « voyage » dans « Kin la belle » offre une lecture exceptionnelle d’une réalité vivante, faite de désillusions certes, mais d’énergie, de passion et de rêves.

Les chemins de Félicité croisent ceux de Tabu (Papi Mpaka), autre symbole de cette résolution à croquer la vie, à en profiter pleinement.

Alain Gomis, lauréat de l’Etalon d’Or de Yennenga au FESPACO 2013, avec le film « Tey », estime que « Félicité » est « un regard concret du monde ».

Produit avec l’appui du Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuel (FOPICA) du Sénégal, le film est « un hymne à la femme, à une Afrique qui se bat pour relever la tête, malgré les nombreux problèmes sur son chemin ».

(Source : Aps)

Par Benjamin.

Donner une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here