Home A la une Kabirou Mbodj, le nouveau boss de Tigo, accusé de viol par sa...

Kabirou Mbodj, le nouveau boss de Tigo, accusé de viol par sa nièce.

261
0
Partager

C’est l’affaire de mœurs qui défraie la toile en ce moment. Selon Les Echos, Kabirou Mbodj, celui qui avait récemment racheté Tigo, est accusé de viol par Malaïka Aissata Cissokho qui n’est personne d’autre que sa propre nièce.

A en croire la fille, les faits se sont passés le 25 décembre 2014. Ce jour-la, poursuit-elle, elle a mangé avec son oncle en compagnie d’une de ses amies, B. Ndoye, dans un restaurant de la place. Après le dîner, le patron de Wari les a invitées à son appartement.

C’est dans la cuisine que son oncle est venu pour se coller à elle et l’a plaqué au sol avant d’essayer d’abuser d’elle. Elle réussira à s’échapper, mais c’est peine perdue car l’oncle l’a poursuivi jusqu’a la terrasse. Dans cette bataille, l’oncle avait déchiré son clip et lui a même causé des blessures à la jambe. C’est dans la précipitation qu’elle et son amie ont réussi à prendre un taxi pour partir.

Pour la défense, le patron de Wari a soutenu que jamais sa nièce et son amie ne sont venues à son appartement. Selon lui, il était avec son ami I. Guèye jusqu’à 3 heures et il est rentré se coucher, puisqu’il avait un avion à prendre le lendemain. Kabirou Mbodje estime qu’il s’agit d’un complot mené à son encontre, non sans produire un procès verbal d’huissier, un sms qu’aurait envoyé B. Ndoye, qui lui dit avoir « capté un complot contre lui ».

Par Benjamin.

Donner une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here